Les Bleus : les règles suivies pour gagner ce fameux été 2018

Et un ! Et deux ! Et trois, zéro !
On ne se pose plus la question de savoir si les supporters français ont encore une fois entamé l’hymne de célébration de 1998. Afin de guider les Bleus vers la victoire, Seton, figure dominante de la signalétique en France et grand supporter de l’équipe de France, a visualisé des scénarios mis en panneaux par l’artiste contemporain urbain Jinks.
Mais pour l’heure, rafraîchissons-nous la mémoire sur cette compétition mondiale…

L’équipe de France en chiffres
1904
année de la création de l’équipe de France de football
901
joueurs ayant porté le maillot des Bleus
829
matches
404
victoires
173
matches nuls
252
défaites
1465
buts marqués
1171
buts encaissés
10-0
Plus grande victoire française (contre Azerbaïdjan en 1995)
17-1
Plus grande défaite de la France contre le Danemark (en 1908)
14
Victoires consécutives (mars 2003 – février 2004)
12
Défaites consécutives (mars 1908 – mars 1911)

Alors comment ont-ils fait pour gagner de nouveau ?

Afin d’éviter les cartons jaunes, rouges et les hors-jeux, Seton s’est mobilisé pour aider l’équipe de France à arriver en finale. Nous avons ainsi compilé des scénarios de compétitions et matches passés et collaboré avec le street-artiste Jinks pour créer des panneaux d’obligations et d’interdits ayant guidé les Bleus vers la victoire cet été 2018.

Voici les règles suivies par l’équipe de France :

    1. Attention aux coups de boule !

Attention aux coups de boule !
On se rappelle tous le fameux coup de boule de Zidane de 2006. Cette fois-ci, même provoqués par l’équipe adverse, les Bleus ont gardé la tête froide et n’ont pas agi sous l’impulsion du moment. Saviez-vous que Zinedine Zidane est le joueur français qui a pris le plus de cartons rouges en Coupe du monde ? Deux cartons rouges en 1998 et bien sûr en 2006. Nous avons fait notre recherche et ce sont les Italiens que les Bleus ont le plus rencontrés lors des Mondiaux (5 fois pour être exact, 3 défaites et 2 victoires). Peut-être que Zizou en a eu marre à la fin…

    1. Obligation d’être superstitieux

Obligation d’être superstitieux
Seton a invité les joueurs de l’équipe de France à embrasser le crâne du gardien de but ou un joueur chauve. Certains sont sceptiques mais on a tout intérêt à croire que les superstitions ne sont pas vaines : le record du nombre de matches en Mondial sans encaisser de but pour un gardien a été détenu par Fabien Barthez pour un temps. Le célèbre bisou sur le crâne de Barthez a même été réitéré l’été dernier par le Président Emmanuel Macron.

    1. Attention à la triche

Attention à la triche
Il va de soi que nous n’encourageons pas les Bleus à tricher mais il faut dire que la « main » de Thierry Henry a de quoi surprendre… Notre conseil était donc de jouer sans trop penser aux règles et d’utiliser des tactiques qui peuvent vous donner un avantage sur votre adversaire. Malgré sa « faute », Thierry Henry reste le préféré du Mondial avec 17 matches disputés à son actif. Il est aussi le meilleur buteur français avec 51 buts au compteur de 1997 à 2010.

    1. Interdiction de faire du chantage

Interdiction de faire du chantage
Benzema est sans aucun doute l’un des meilleurs joueurs de football et pourtant il n’est plus sélectionnable en équipe de France à cause de l’affaire de tentative supposée d’extorsion de fonds aux dépens de son coéquipier Mathieu Valbuena. Cette affaire, ayant vu le jour à 6 mois de l’Euro 2016 en France, fait office de piqûre de rappel pour les joueurs qui penseraient que le chantage serait une bonne idée.

    1. Obligation de faire mieux que Ronaldo

Obligation de faire mieux que Ronaldo
Cinq fois gagnant du titre de Ballon d’Or, 17 buts marqués dans l’édition 2014 de la Ligues des Champions, Cristiano Ronaldo détient une jolie collection de records et cet été 2018 les joueurs de l’équipe de France ont fait mieux que lui pour sortir vainqueurs. Nous avons de quoi faire cocorico : le premier but de l’histoire du Mondial a été marqué par un Français, Lucien Laurent, lors de la première édition en 1930 en Uruguay. Et la France est également le dernier pays en date à avoir gagné la coupe du monde en tant que pays hôte.

    1. Obligation de s’arrêter

Obligation de s’arrêter
Il est indispensable de bien se reposer et d’éviter les exercices physiques inutiles lors d’un tournoi. Grâce à une bonne gestion de leur entraînement et des pauses méritées, les Bleus ont réussi à se qualifier en finale à l’une des 3 premières places 5 fois au total (3èmes en 1958 et 1986, 2èmes en 2006 et Champions en 1998 et 2018).

    1. Interdiction de rendre visite à Zahia

Interdiction de rendre visite à Zahia
Nous ne reviendrons pas sur l’affaire Zahia de 2010 mais juste au cas où les joueurs auraient une soudaine envie de faire une fête d’anniversaire ou une fête tout court, on leur a demandé soit de vérifier les cartes d’identité des personnes invitées soit de se restreindre tout simplement.

    1. Interdiction de contredire le manager

Interdiction de contredire le manager
Le Mondial 2010 a eu sa part de contrariétés avec les Bleus : on se souvient que les joueurs de l’équipe de France se sont révolté et ont refusé de s’entraîner pour protester contre l’expulsion de Nicolas Anelka (qui lui, avait insulté le manager de l’époque, Raymond Domenech). On tire 2 leçons de cette histoire : a) on règle ses comptes avec le manager après les grandes compétitions mondiales et b) on ne néglige pas un entraînement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *